Réunion 2015

La 20ème réunion avait eu lieu le samedi, 27 juin 2015 à l’hôtel Kreuz à Berne. Le protocol ci-dessous est parfois raccourci pour des raisons de protection de données.

 

Protocol

  1. Ordre du jour

Le président souhaitait le bienvenu à tout le monde, notamment à Prof. Dr. Albert Urwyler, Prof. Dr. Helmut Gerber et Dr. med. Dietmar Bernhardt, et présente l’ordre du jour.

Madame Mierta Huonder, membre du comité depuis le début de l’association souhaite un bienvenu personnel à Dr. Bernhardt et Prof. Dr. Gerber. Dr. Bernhardt effectuait du travail du pionnier pour la recherche et la communication publique de l’HM en Suisse. Prof. Dr. Gerber était le fondateur du laboratoire HM à Bâle.

 

  1. Election des scrutateurs

 

  1. Protocol de l’année passée 

Le protocol de la réunion 2014 était accepté sans objections.

 

  1. Rapport annuel du président

Le président présentait son rapport annuel et accentuait sur les points les plus importants. L’AHMS fête ses 20 ans cet année, et c’est considéré comme succès. En même temps il faut se demander si une organisation sur base volontaire est le moyen approprié pour communiquer les informations, vu que l’hyperthermie maligne est de moins en moin problématique en Suisse avec les systèmes de monitorage pendant l’anesthésie améliorés. En plus, il faut considerer un changement de générations dans le comité et il est plutôt difficile de trouver des bénévoles. Le président fait appel aux membres de se porter volontaire, concernant que l’effectif est resté constant les années dernières . Le rapport était accepté sans objections.

 

  1. Compte 2014

Le caissier élaborait le compte 2014 que les membres avaient reçu sous forme écrite. Le compte était révisée et accepté par les membres.

 

  1. Budget 2016, contribution des membres

Le budget était accepté sans objections.

 

  1. Élections du comité et réviseurs

Selon les status il fallait réélire le comité et  les réviseurs cette année. La période administrative vaut 3 ans. Les membres du comité Bruno Kolb, Doris Baumann, Kathrin Censier, Mierta Huonder, Gabriela Rubeli, Alois Riner et Franziska Balmer, le président Matthias Rubeli et les réviseurs Elmar Deflorin et Rico Wyss étaient à réélire. Bruno Kolb et Gabriela Rubeli n’aimeraient cependant que continuer pour une année. Le président, les réviseurs et les membres du comité étaient réélus dans des tours de scrutin différents pour une nouvelle période administrative de 3 ans.

 

  1. Internet / application d’urgence Emergency ID

Franziska Balmer, webmaster, informait les membres sur les statistiques du site internet. Le site est consulté régulièrement, environ 75 visiteurs par semaine. Les sujets préférés sont les photos des réunions, les nouveautés et le site download. De suite elle informait sur une application d’urgence « Echo 112 » pour iPhone et Android. L’application peut être téléchargée du AppStore ou GooglePlay gratuitement. En principe cela est  une pièce d’identité digitale, contenant des informations médicales sur le groupe sanguin, allergies, médicaments et aussi hypthermie maligne. Cette application peut être lu par le staff médicale à l’hôpital en cas d’urgence, même si le portable est barré. La seule condition est que l’hôpital possède l’infrastructure técnique nécessaire, qui est le cas pour quasiment tous les hôpitaux suisses.

 

  1. Varia

Le président proposait d’améliorer l’intégration des membres romands de l’AHMS. On avait déjà pensé à former des sous-groupes régionaux. Cela sera difficile, parce qu’il faudra trouver encore plus de bénévoles. Kathrin Censier proposait de faire un sondage pour déterminer les besoins des membres romands pour pouvoir améliorer la situation.

 

Referat

Après la partie officielle de la réunion, Prof. Dr. Urwyler faisait un exposé donnant une rétrospective, informant sur la situation actuelle et montrant la perspective de l’HM. L’exposé racontait l’histoire de l’anesthésie et la recherche actuelle sur l’HM. L’orateur plaidait pour maintenir l’AHMS, même si plus personne ne mourait à cause d’un évènement HM en Suisse les 10 ans passés. Il expliquait que les économiste des hôpitaux de plus en plus cessent de stocker du Dantrolen, parce que le storage est coûteux. Aux Etats Unis il y a la tendance d’exécuter des opérations mineurs dans des établissements simples, qui ne sont pas préparés pour traiter des évènements HM. L’orateur pense que l’AHMS pourra contrarier ces tendances et supporter les intérêts des personnes affectés par l’HM.